mardi 13 décembre 2011

HTC poursuit Citi pour "publication de fausses informations"


Comme nous vous en parlions récemment, HTC est en difficulté en cette fin d'année. Ses ventes et son chiffre d'affaires ont respectivement connu une baisse de 30% et 20% par rapport à la même période l'année dernière. Suite à cela et à des prévisions moyennes, les investisseurs ont pris peur et l'action d'HTC a fortement diminué depuis quelques semaines.

Cette année s'annonçait pourtant bien pour HTC qui n'a cessé de battre des records en terme de chiffre d'affaires (HTC confirme des résultats records pour le 3ème trimestre) et était même devenu le 1er vendeur de smartphones aux Etats-Unis (HTC numéro 1 aux Etats-Unis). L'action de la firme taïwanaise était devenue l'une des préférées des investisseurs, bluffés par son incroyable ascension.

Toutefois, la situation s'est peu à peu compliquée pour HTC qui a dû réviser à deux reprises ses prévisions de bénéfices. En conséquence, son action a chuté d'une façon exponentielle : culminant à 39,72$ en avril, elle est descendue jusqu'à 13,34$ début décembre. Même si depuis, l'action remonte progressivement (elle est actuellement à 14,11$), la situation reste critique pour HTC qui craint de voir partir tous ses investisseurs. 

C'est donc dès le mois d'août (mais nous ne l'apprenons que aujourd'hui) que HTC a décidé de réagir en portant plainte contre une unité taïwanaise de Citigroup, l'accusant d'avoir publié de fausses informations qui ont nui à son image auprès des investisseurs. Le procureur de Taipei a ainsi déclaré : "HTC a poursuivi Citi Global Markets pour violation des lois sur les transactions en Bourse".

Un consultant pour Yuanta Financial Holding analyse cette poursuite judiciaire ainsi : "HTC utilise les poursuites pour dire que sa perspective n'est pas aussi mauvaise que ne l'indiquait le rapport de recherche et pour demander aux analystes étrangers de se taire ou au moins de faire profil bas (...) Mais pour les investisseurs de long terme, HTC n'est probablement pas un bon achat. Nous sommes très inquiets de l'avenir de HTC en raison de sa bataille sur les brevets avec Apple et d'autres".

Décidément, ces batailles juridiques sèment une belle pagaille pour HTC et semblent mettre un frein à son ascension fulgurante. 

Nous n'avons donc plus qu'à croiser les doigts pour que l'ITC ne statue pas en défaveur d'HTC demain, lors du verdict final opposant Apple à HTC aux Etats-Unis

Coquelicot.

Source : Reuters