lundi 19 décembre 2011

HTC vs Apple : le lobby Apple triomphe...


Le jugement maintes fois reporté de l'ITC vient de tomber... et il n'est pas bon pour HTC, du moins, à première vue...


En effet, l'ITC a déclaré ce lundi que HTC est coupable de violation de deux brevets d'Apple sur les 10 que réclamait Apple. L'ITC a donc ordonné l'interdiction de l'importation de plusieurs smartphones HTC. Toutefois les modèles en cause ne soient pas encore clairement définis. 

La riposte d'HTC... et de Google
L'interdiction prendra effet le 19 avril 2012. La Cour laisse ainsi le temps à HTC et à Google de fournir des preuves de leur non culpabilité. N'oublions pas que Eric Schmidt, le président exécutif de Google, a promis d'aider HTC (Eric Schmidt, Google, "nous allons aider HTC"), attendons donc de voir sa réaction face à ce verdict... 

De plus, nous pouvons penser que, d'ici là, HTC aura sorti de nouveaux modèles avec une technologie différente de celle incriminée dans cette affaire ou aura su prouver qu'il ne viole pas de brevets appartenant à Apple.

Ce n'est pas fini...
Florian Mueller, expert ayant suivi de près cette affaire, relativise le jugement de l'ITC :
"What Apple has won is a formal import ban scheduled to commence on April 19, 2012, but relating only to HTC Android phones implementing one of two claims of a "data tapping patent": a patent on an invention that marks up phone numbers and other types of formatted data in an unstructured document, such as an email, in order to enable users to bring up other programs (such as a dialer app) that process such data. The import ban won't relate to HTC Android products that don't implement that feature. If Google can implement this popular feature, which users of modern-day smartphones really expect, without infringing on the two patent claims found infringed, this import ban won't have any effect whatsoever."
"Ce que Apple a gagné, c'est une interdiction d'importation officielle programmée pour être effective à partir du 19 avril 2012, mais ne portant que sur les téléphones HTC Android utilisant une des deux plaintes de "brevet de saisie de données": un brevet sur une invention qui marque les numéros de téléphone et les autres types de données formatées dans un document non structuré, comme un email, pour permettre aux utilisateurs de les amener dans d'autres programmes (comme dans une application de numérotation) qui traitent de telles données. L'interdiction d'importation ne concernera pas les produits HTC Android qui n'utilise pas cette fonctionnalité. Si Google peut contourner cette fonctionnalité populaire, exigée par les utilisateurs de smartphones modernes, sans violer ces deux brevets incriminés, cette interdiction d'importation n'aura aucun effet sur quoi que ce soit."

Tout n'est donc pas perdu pour HTC !

Coquelicot.

Source : BGR, FOSS Patents