mercredi 8 mai 2013

Tout savoir sur les smartphones NFC


Vous pensez à vous acheter un smartphone NFC, mais vous ne comprenez pas bien comment ça marche ? Suivez le guide.

Cela fait déjà plusieurs années qu’on en parle, mais ça y est, les smartphones avec technologie NFC se multiplient sur le marché français. Grâce aux puces rfid et NFC, vous pouvez obtenir des informations pertinentes sur un objet simplement en posant votre smartphone dessus. C’est parce que les puces RFID et NFC servent de capteurs sans fil à partir desquels des données peuvent être collectées par un smartphone ou un autre équipement électronique. Vous pouvez aussi vous en servir pour effectuer une certaine action (par exemple, rentrer dans un bâtiment) ou pour interagir avec d’autres applications pour smartphones.

Mais quelles sont les différences entre RFID et NFC ? Par définition, la radio-identification ou RFID est une méthode pour identifier et localiser des personnes ou des objets en utilisant les ondes radio.Au minimum, un système RFID comprend une étiquette, un lecteur, et une antenne. Le lecteur envoie un signal d’interrogation à l’étiquette par l’intermédiaire de l’antenne, et l’étiquette répond avec son information unique. Les étiquettes RFID peuvent être actives ou passives.

Les étiquettes actives ont leur propre source d’énergie qui leur donne la possibilité de diffuser avec une portée de lecture allant jusqu’à 100 mètres. Les étiquettes passives ne possèdent pas leur propre source d’alimentation : elles sont alimentées par l’énergie électromagnétique émise par le lecteur RFID. Comme les ondes radio doivent être suffisamment fortes pour alimenter les étiquettes, les étiquettes RFID passives ont une portée de lecture qui va du quasi-contact jusqu’à 25 mètres.

Les étiquettes RFID passives opèrent principalement dans trois gammes de fréquences :

• Basse Fréquence (BF) : 125 à 134 kHz
• Haute Fréquence (HF) :13,56 MHz
• Ultra Haute Fréquence (UHF) : 856 MHz à 960 MHz

Quant aux dispositifs NFC (pour Near Communication Field en anglais ou Communication en champ proche), ils fonctionnent à la même fréquence que les lecteurs et étiquettes RFID HF (13,56 MHz).Les appareils NFC sont en fait une version finement aiguisée du système RFID HF et ont profité des limites de la courte portée de lecture de sa fréquence radio. Comme les dispositifs NFC doivent être proches les uns des autres, généralement pas plus de quelques centimètres ou même collés, ils offrentune meilleure garantie de sécurité : les données ne peuvent que difficilement être volées par une tierce partie qui serait aussi munie d’un lecteur RFID. Les puces NFC sont donc devenues un choixpopulaire pour la communication sécurisée entre smartphones et autre appareils grand public.

Les dispositifs NFC sont particulièrement avantageux pour la communication peer-to-peer (pair a pair) car ils sont capables d’agir à la fois en tant que lecteur et que marqueur. Cette capacité unique a fait de NFC un choix populaire pour effectuer des paiements sans contact, qui sont possibles avec les smartphones les plus récents. En outre, les smartphones NFC transmettent des informations d’un smartphone à l’autre en s’appuyant sur les deux appareils, ce qui rend facile le partage des données telles que les coordonnées ou les photos.

Grâce au NFC, vous pouvez ou pourrez bientôt utiliser votre smartphone comme portefeuille électronique. Par exemple, vous pourriez acheter votre boite de céréales juste en posant votre smartphone dessus. Le smartphone peut aussi être utilisé comme titre de transport ou billet pour accéder à un concert. Les grandes entreprises vont aussi en profiter pour vous transmettre encore plus d’informations : on va bientôt  commencer à voir des tags RFID HF et NFC dans les publicités et affiches. Dans un magasin ou à l’arrêt de bus, il vous suffira d’approcher votre smartphone d’une affiche pour bénéficier d’un coupon de réduction sur la paire de baskets que vous convoitez depuis si longtemps…